En juillet 2020, la célèbre maison de vente Sotheby's vendait une lettre du général Bonaparte au général Desaix. Une lettre historique, datée du 30 Germinal an VI, c'est-à-dire 19 avril 1798, il y a exactement 223 ans aujourd'hui, qui ordonne de planifier l'invasion de Malte !

Lors de cette vente, c'est « Heritage Malta », l'agence nationale du patrimoine culturel, qui a acquis ce document historique pour la somme de 60 000 euros.

« La lettre de Bonaparte, ainsi que divers objets uniques, seront exposés au Musée national d'archéologie » a annoncé Liam Gauci, Conservateur en Chef du Musée maritime, ajoutant « l'importance de cette lettre qui, révèle l'esprit militaire stratégique du jeune Bonaparte, alors qu'il donnait des instructions détaillées à son général sur la façon d'envahir les îles maltaises ».

Conscient de la position stratégique de l'île de Malte, début 1798, Bonaparte avait affirmé devant le Directoire : « L'île de Malte est pour nous, d'un intérêt majeur [...]. Cette petite île n'a pas de prix pour nous [...]. Si nous ne prenons point ce moyen, Malte tombera au pouvoir du roi de Naples ». Il se présente devant La Valette en demandant de faire aiguade (remplir les barriques d'eau) en vertu d'un traité de 1768 entre l'Ordre de Malte et la France, entre autres pays, permettant de faire entrer dans le port 4 bateaux à la fois.

Devant le refus du grand maître Ferdinand von Hompesch, Bonaparte a un prétexte pour prendre l'île de force, il s'en empare les 11 et 12 juin 1798, mettant ainsi un terme à 268 ans d'occupation de Malte par les Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem. Les Français resteront un peu plus de deux ans, en effet le 5 septembre 1800, la République Française laisse Malte à la couronne britannique. C'est le début d'un système de gouvernement qui durera près de 164 années.