Voici un acte notarié qui, personnellement, me laisse rêveur...

Je l'ai découvert par hasard en feuilletant les minutes de Maître Nicolas-Charles Le Prévost, notaire à Paris (MC/ET/I/312).

C'est le contrat de mariage d'Alexis Youroff, gentilhomme « russien », gentilhomme ordinaire de sa majesté l'empereur de Russie et chargé de ses commissions en France ont les parents demeurent « ordinairement en la ville de Saint-Pétersbourg en Russie, de présent à Paris, rue des Saints-Pères, paroisse Saint-Sulpice » avec Catherine Jeanne Jordany, fille d'Antoine Jordany, « gentilhomme provençal, conseiller du roi, inspecteur de police de la ville de Paris ».

Comment imaginer la romance qui a conduit à ce mariage de deux personnes que tout séparait à l'origine comme la distance et la langue... ?

Je me prends à rêver de la petite Provençale séduite par l'exotisme du « Russien » au coeur de Paris, la plus romantique des villes du monde...

Et si c'était ça aussi la généalogie ?