Le 31 décembre 2019, l'annuaire téléphonique des Pages Blanches tire a tiré sa révérence... en effet, il n'est plus imprimé depuis 2020.

L'annuaire des Pages Jaunes, qui répertorie les coordonnées des professionnels, bénéficiera d'une année de répit avant de passer au tout numérique.

C'est la fin d'une époque dont l'origine remonte à l'année 1797 durant laquelle Sébastien Bottin publia pour la première fois un annuaire du commerce et de l'industrie.

Cet ouvrage de référence allait bientôt devenir l'incontournable « Bottin ». Pour nous, généalogistes, c'est une aubaine pour retrouver nos ancêtres artisans et commerçants ! À Paris notamment, où le premier recensement nominatif eut lieu en 1926, l'Almanach du Commerce est un précieux complément. Il permet en effet de connaître toutes les activités économiques de la Capitale depuis le début du XIXe siècle ! Le « Bottin » les répertorie par rue, par type d'activité et par patronyme. Impossible de passer à côté de la moindre information pour qui fait des recherches sur des familles ou veut écrire l'histoire d'une maison, d'une rue...

Au-delà de Paris, l'Almanach recense aussi les activités commerciales et artisanales des départements de toute la France, par activité. Édité chaque année, il permet également de suivre l'évolution économique d'une ville ou d'une région.

L'Almanach du Commerce est disponible en libre-service sur microfilm en salle de lecture des Archives de Paris jusqu'aux éditions du milieu du XXe siècle.

Il existe aussi en partie sous forme numérisée sur Gallica pour la période 1798-1838.